août 2013

Faire le Tour de Provence avec un 175 Terrot Café Racer

          Quand on fréquente des Fadas, il faut faire avec.

Voila t-il pas que, Michel Jean, le Toulousain de Salon de Provence, (Michel, c’est lui, ci dessous)

IMG_8959
C’est mis dans la tête de faire le Tour de Provence avec mon petit café racer 175 Terrot AS de 1959,. le TDP est limité à 1945, mais il est ouvert au 125cc et 175cc d’après 1945, donc il peut le faire (photo ci dessous)P1070870Ce Café Racer, c’est Robert Bouchet qui l’a construit, il s’est fait plaisir, et Jacques Parodi qui a fait toutes les soudures alu des deux réservoirs, l’ensemble a de la gueule.
Le moteur a été revu, pompe huile double débit construite par Joseph Fabricelli, embrayage spécial, réservoir et radiateur d’huile façon  Nougier.

P1070872Mais Robert n’a jamais fait marcher le moteur et bien évidemment, jamais roulé.
A son décès, j’ai acheté  cette moto, plus pour le souvenir que pour rouler, age et embonpoint ne me permettent plus de faire le bèu (beau) avec un telle chichinette.
État des lieux fait :
les amortisseurs sont archis morts, pour ne pas dire inexistants

le moteur vibre et la moto saute comme un cabri, pas de  kick, démarrage à la poussette , pas de rétro, pas de phare avant et arrière, la selle….., parlons en, une planche de bois rembourrée avec 1 cm de buldo, le tout recouvert d’un bourras (tissus en jute), le peneu (pneu) arrière à une  belle boufigue (hernie) et j’en passe.
Pour résumer le tout, la selle te casse le Tafanàri (cul) le guidon te casse les bras et les vibrations du réservoir t’estrasse les alibofis (déchire les testicules).
Pour avoir reconnu le circuit du TDP, ça m’agrade un péssu (ça m’inquiète un peu), 1100 km, la première étape fait pas moins de 270 km avec le col du Rousset pour final, mais J’ai pas le choix, faut que je me boulègue (bouge) le tafanari, On est déjà le 8 août, le départ est le mercredi 21
et Michel n’arrivera que le lundi 20.

En premier lieu, virer le tromblon pour un pot quasi normal.
P1070875P1070873


 

 

 


Ensuite, le volant magnétique électronique qui est beaucoup trop léger par rapport au volant d’origine, le moteur prend des tours trop vite et vibre, il faut donc l’alourdir, mais comment ?.

P1070871
  13 août;
j’ai fait ce que j’ai pu, durci les amortos, monté un éclairage avant et arrière, alourdi le volant magnétique, de ce coté ça devrais aller, la bélugue (étincelle) est belle, il faut bien coutiguéger (titiller)  et à la poussette elle démarre sur 3 m, mais elle branlège (vibre) toujours.

                             Première prise en main, le 19 août, deux jours avant le départ .

P1070989
P1070990
P1070994
P108000621 août, Enfin le jour du départ
le passage sur le podium du départ, considéré comme le 1er col du Tour de Provence,

P1080052adaptation d’un dessus de selle plus « orthopédique ».

P1080010premières petites pannes, des bricoles.

P1080518

P1080011

départ du pique-nique de Sisteron, de gauche à droite, Didier, Michel,et Olivier

P1080073

P1080105photo de famille

P1080208sur la route de la dernière étape, à Die, soudain un grand bruit, c’est la grosse panne.
P1080210l’aventure ce termine là, sur la remorque du véhicule balais.
Michel et la Terrot aurons fait 900 km et c’est très bien.
J Gautier